so, it’s been a couple of years…

Lace & Lilacs


so, here we are.

Over two years have passed since I moved to Paris in August 2015.

I initially had no intention whatsoever to write a post commemorating the two year mark, as it isn’t an especially significant period of time, but lost in thought whilst editing photographs of a friend I made here, I realized how drastically different my life currently is in comparison to where I was at the age of 17, having freshly arrived in France with no real comprehension of the innumerable challenges I would face over the course of the months to follow. Each year I spend here is a season unique unto itself, but the one I’m preparing to embark on at the moment is especially defining, as I’m transferring from a school, a community, where I felt welcome and safe to another, an unknown. Given this definitive change, I thought it would be worth taking the time to reflect upon these past twenty-four months, in order to conserve memories, to analyze my decisions, strengths, and weaknesses, and to concretely express my hopes, dreams, and fears related to the future.

i’m still not sure why i moved here

If I had a dollar for each and every time I’ve been asked,”So, why France?” I would be a freaking… well, not a billionaire or anything, but I’d probably have a solid additional 50 euros or so in my bank account.

You want the truth?

I have no idea. Something about this country appealed to my subconscious… to be 110% honest, I’ve yet to nail down what it is exactly that attracts me to French lifestyle and culture. My response to the aforementioned question generally consists of a nervous giggle and a ‘well, why not?’ followed by ‘it’s really pretty here, and um, I like the language’. Those of you who have followed me since before my move are aware as to how quickly events unfolded in 2015… one moment it was January and I was preparing to enroll in junior college, having prematurely exited high school, the next, I decided on a whim that it ‘would be cool to learn a little bit of French’ and before I knew it, I’d stumbled upon an international art school online and thought, ‘what the hell, might as well apply who knows?’. Two years later. Here I am.

Lace & Lilacs

Lace & Lilacs
Lace & Lilacs

Lace & Lilacs

two years pca

A year and a half after enrolling at Paris College of Art as a photo undergrad I decided to part ways with the school and officially withdrew following the completion of my sophomore year. My experience at this college was, for the most part, constructive, and whilst attending courses there I made lasting friendships which I’m certain I’ll cherish for years and years to come. The fine-art focused, oftentimes superficial environment wasn’t for me, however, and as time passed improving my French became substantially more important to me than creating photographic artwork that pleased my professors… but more often than not, not myself. So. I decided that I would prefer to study photography at a French school, ideally one with a greater balance between the commercial and artistic aspects of the field. This was in February 2017. So, I did a fair bit of research. I found a school. I applied. I swore to both myself and the admissions office of said school that I would/could reach the required level of French before Fall classes begun.

Fudge, am I nervous or am I nervous.

Why do I ceaselessly push myself into awkward, uncomfortable situations (which force me to grow in leaps and bounds- welp, that’s the response? But what’s even the point of ‘growing’, is that even really a thing?).

Anyways. I dream of continuing to live and work in Paris after completing my studies (two years to go), and by this time would like to be well acquainted with the photography industry in France, the French language, the French educational system, and French culture. Attending classes with native Frenchies should help immensely, but I’m quite, quiiite anxious, to say the least. I detest attracting the curiosity and attention of others due to my origins: I am evidently not French… from how I choose to dress to the accent I have whilst speaking, it’s obvious. Which is fine. Except for when I stand out like a sore thumb as a result.

things i had never ever done (or in some cases, even imagined doing) two years ago

  • attended school in French
  • read a book in French
  • read multiple books in French
  • watched tv shows/movies without English subtitles in French
  • given a stranger directions in French
  • lost of things related to French so I’ll stop there
  • traveled in a foreign country alone
  • traveled multiple times, in multiple foreign countries alone
  • worn Stan Smith sneakers (I succumbed to the trend, but you know what? They’re super-duper comfy.)
  • lived in Montmartre
  • lived up five flights of stairs
  • lived alone up five flights of stairs
  • lived in the same neighborhood as the Eiffel Tower
  • made lifelong friends in Paris
  • gotten a real-deal tattoo
  • owned a Canon 5D Mark III (my dream camera)
  • had the Paris metro memorized by heart
  • made a pull-out bed every. single. day.
  • tracked each and every one of my purchases/expenses with an app on my phone
  • not visited my California home for nearly ten months (currently my longest streak… and at the moment it’s set to last for over a year)
  • pick-nicked on the banks of the Seine
  • photographed an event
  • au-paired
  • voted! (that didn’t go as planned.)

… that’s all that comes to mind at the moment, but I’m sure there are many more.

final thoughts

I suppose there will be good days and bad days. I suppose I’ll have to re-learn to speak up for myself (it took me long enough in English, oof). I suppose I’m going to feel a bit uncomfortable and out of place for a ‘lil while. Nothing I haven’t experienced in the past. Nothing I can’t handle or am unprepared to face.

Some days I’m proud of and pleased with myself. Other days… not so much. Sometimes I feel confident and satisfied with my decisions; sometimes I want just want to cry and cry. I swear, there are sensitive people and then… there’s Abby, on a sensitivity level all of her own.

Anyways.

Thanks for reading. The 2017-2018 academic year, c’est parti ! We’ll see how this goes.

Lots of love,

Abby

Lace & Lilacs

Lace & Lilacs

Lace & Lilacs
Lace & Lilacs

• • •

deux ans plus tard

J’ai déménagé à Paris il y a plus que deux ans, en août 2015.

Initialement je n’avais pas l’intention d’écrire un poste sur le sujet de ces deux dernières années (ce n’est pas une période de temps particulièrement significative, après tout), mais pendant que j’étais en train de retoucher des photos d’une amie que j’ai rencontré ici je me suis rendu compte à quel point ma vie est différente de ce que c’était quand je suis arrivée à Paris à l’âge de 17 ans, sans compréhension des challenges innombrables dont je traversais au cours des mois à venir (je suis sûre qu’il y a beaucoup de faute dans cette phrase mais vous me comprenez, non ?). Chaque an que je passe en France est une saison tellement unique, mais je crois que cette année sera spécialement définissant. Pourquoi ? Parce que je viens de partir d’une école où je me sentais bienvenue et sûre de moi pour m’intégrer dans une autre, l’inconnu. Pour cette raison, je pensais qu’il serait bien de réfléchir sur mes premiers 24 mois ici, pour conserver des souvenirs, pour analyzer mes décisions, et surtout pour exprimer mes souhaits pour cette nouvelle année scolaire.

je ne suis toujours pas sûre pourquoi j’ai choisi Paris

Si j’avais un euro pour chaque fois qu’on me demandait pourquoi j’ai déménagé en France, j’aurais pas mal d’argent, je vous jure.

Vous voulez savoir pourquoi ?

Je n’ai aucune idée. Quelque chose à Paris m’a plu quand j’y suis venue pour la première fois en 2014, mais pour être honnête je ne suis pas encore certaine de ce que c’est en France qui m’a attiré ici. En général, ma réponse à ‘pourquoi la France’ est d’abord un gloussement nerveux, suivi par ‘Pourquoi pas ? C’est très jolie ici et j’aime la langue.’. Si vous m’avez suivi avant mon déménagement, vous savez bien que tout s’est déroulé tellement vite. En janvier 2015 j’étais prête à m’inscrire à l’université en Californie… pendant ce mois-là j’ai décidé d’apprendre un petit peu de français, et juste après j’ai trouvé totalement par hasard une université d’art à Paris où je pourrais étudier ma passion, la photographie. J’ai postulé à l’école parce que… pourquoi pas… et deux ans plus tard, je suis toujours à Paris, en train d’écrire cet article.

Lace & Lilacs

Lace & Lilacs

deux ans à PCA

Un an et demi après avoir commencé mes études à Paris College of Art j’ai décidé que c’était bien temps pour partir de l’école et je l’ai quitté officiellement à la fin de mon deuxième année. Mon expérience à PCA était assez positive et pendant que j’y étais étudiante j’ai rencontré beaucoup d’amis dont je suis très reconnaissante d’avoir dans ma vie. L’environnent, en revanche, n’était pas idéal ni pour moi ni pour ce que j’ai envie de faire avec ma future carrière. C’était simplement trop ‘beaux-arts’ et superficiel pour moi, et vers la fin de l’année dernière j’ai réalisé que l’amélioration de mon français était beaucoup plus important pour moi que le travail que j’ai crée pour plaire mes professeurs mais que je n’aimais pas du tout. Donc, j’ai décidé en février 2017 que je préférais étudier la photographie dans une école française qui offre une formation avec plus d’équilibre entre les aspects commercials et créatifs de l’art de photo. J’ai fait des recherches sur les écoles à Paris. J’en ai trouvé une. J’ai juré à moi-même et le bureau des admissions que j’aurai le niveau de français nécessaire pour y commencer en automne. Et c’était fait.

Je suis trèssss nerveuse.

Il me semble que je suis toujours en train de faire des choses qui sont gênantes et parfois même vachement difficiles. Pourquoi ? Je ne sais pas… peut-être j’espère naïvement que ces situations me rendront plus intelligente ou forte ou je ne sais pas quoi… Ce n’est jamais le cas.

En tout cas, j’aimerais habiter et travailler à Paris après avoir terminé mes études (j’ai deux ans de plus) et je voudrais savoir beaucoup sur l’industrie de photo ici, ainsi que connaître très bien la langue et la culture française. Je crois que cette nouvelle école sera l’endroit idéal pour moi d’apprendre davantage mais il faut dire que je suis plutôt anxieuse quand même. C’est très évident que je ne suis pas française et en général, je n’ai pas un problème avec ça. Mais quand je deviens le centre d’attention à cause d’où je viens… je n’aime pas ça du tout. Et je suis toujours mécontente de mon accent (qui ne va pas disparaître, je sais…).

des choses que je n’avais pas encore fait il y a deux ans

  • Je n’avais pas encore… étudié en français
  •  lu des livres en français
  • regardé des films et des séries en français sans sous-titres en anglais
  •  indiqué à quelqu’un comment aller quelque part en français
  • beaucoup de choses sur le français, donc j’arrêterai là
  • voyagé toute seule dans un pays étranger
  • voyagé toute seule dans plus que seulement un pays étranger
  • porté des baskets presque tous les jours
  • habité à Montmartre
  • habité sur le 5ème étage d’un bâtiment sans ascenseur
  • habité toute seule sur le 5ème étage d’un bâtiment sans ascenseur
  • habité dans le même quartier que la tour eiffel
  • rencontré des amis formidables à l’université
  • m’être fait tatouer (me suis fait tatouer ? je ne sais pas…)
  • eu un Canon 5D Mark III (l’appareil photo de mes rêves)
  • mémorisé le métro de Paris par cœur
  • fait mon lit gigogne tous les jours
  • gardé une trace de toutes mes dépenses sur un app sur mon portable
  • resté à Paris pendant presque 10 mois sans visiter ma famille en Californie
  • pique-niqué sur les quais de la Seine
  • voté ! (mes le résultat terrible n’était pas prévu bien évidement…)

… je suis certaine qu’il y en a plus mais pour le moment c’est tout…

dernières pensées

J’imagine qu’il y aura des bonnes et des mauvaises journées. J’imagine qu’il sera nécessaire que je réapprenne comment me défendre (c’était déjà difficile de l’appendre en anglais…). J’imagine me sentir un peu mal à l’aise et pas à ma place pendant quelques jours ou quelques semaines ou même quelques mois. Qui sait ? Ces expériences ne seront pas nouvelles pour moi. Je suis bien préparée pour ce qui m’attend.

Il y a des jours où je suis fière de mes décisions et où je suis très confiante. Il y a des jours où ce n’est pas le cas. Parfois je me sens sûre de moi… parfois j’ai envie de pleurer et pleurer pendant des heures. Je suis tellement sensible… je souhaite que je n’étais pas, mais bon. J’suis juste comme ça.

Ça va aller.

Merci d’avoir lu ce poste, mes amis. Cette nouvelle année scolaire, c’est partie ! On verra comment ça va se passer.

Bises xx

Abby


♥ ♥ ♥

About Abby Ingwersen

Abby Ingwersen is the 19 year old founder, primary author, and aspiring photographer behind the lifestyle blog Lace & Lilacs. She is passionate about sharing bits and pieces of her life here, and enjoys travel, Pinterest-ing, and thrifting for vintage treasures.

    Pin It

{ 4 Responses to “ }so, it’s been a couple of years…”

  1. #
    1
    Audrey | Brunch at Audrey's — September 30, 2017 at 6:20 pm

    Sometimes you can’t explain why you’re inexplicably drawn to a certain place; maybe that just goes to show how deep you feel for a certain place. You’ve accomplished so much and grown so much in two years, and you have so many more years ahead of you to go! -Audrey | Brunch at Audrey’s

    • Abby Ingwersen — October 4th, 2017 @ 2:21 pm

      Thanks so much, Audrey! I’m so excited for the future! 🙂

  2. #
    2
    Kayle (The Cooking Actress) — October 2, 2017 at 7:13 pm

    I cannot believe it’s already been 2 years! It’s been so awesome seeing your adventures

    • Abby Ingwersen — October 4th, 2017 @ 2:21 pm

      Right?! Time is flying! And thank you!!! xoxo

{ Leave a Comment }